Championnat de France d’Aquathlon de la Tricherie (85)

Pas moins de 2 masters et 10 jeunes de notre club ont participé Samedi 16 juillet aux Championnats de France d’Aquathlon, sur le site du lac de la Tricherie proche des Herbiers (85).

13709854_1758213844391245_5675904810839421220_n

Nos jeunes et moins jeunes ont assuré. Tous terminent leur course et maitrisent la situation, signe du progrès général.

Coté performance, 1 podiums individuels + 2 top10 + 2 podiums par équipe. A noter la toute première participation et la bonne performance de Coralie Guitteny sur un championnat de France d’Aquathlon.

2016-07-21_174551

Les meilleurs places et podiums :

  • Jessye Gomesse ES Blanquefort 10 ème minime F
  • Louis Vitiello ES Blanquefort, 3 ème et médaille de bronze junior
  • Dylan Gomesse ES Blanquefort 5 ème cadet
  • Dylan Gomesse / Martin Quifille / Etienne Quifille ES Blanquefort médaille de bronze par équipe cadets
  • Louis Vitiello / Lucas Azzola / Kévin Vrillon ES Blanquefort médaille de bronze par équipe juniors

13697048_1408339559182872_8419142277933920215_n

13715982_1758213677724595_7525617649375325740_n

13729002_1408339555849539_2272274971171324817_n

Bravo aux athlètes aux coach et aux supporters !!

Swim Run d’Hostens : don’t worry be happy !

La licence de triathlon est décidément aux sports de pleine nature ce que le couteau suisse est à Mac Gyver : après les Bike and Run de l’hiver, les Aquathlons du printemps voici l’opportunité de s’essayer au Swim Run qui s’offre à nous !

IMG_2405

Le Domaine départemental d’Hostens présente un cadre idéal pour cette pratique, à moins d’une heure de Blanquefort, permettant ainsi à chacun d’honorer les repas de famille (si on sait se contenter du dessert).

Après quelques entrainements au lac de Bordeaux, quelques essais matos concluants, nous étions 7 triathlètes de Blanquefort à prendre le départ.

Lac sans vague, et parcours de course à pied en forêt pour la plupart du temps. Une épreuve ludique et sportive qui nous a ravis du début à la fin du parcours.

Cécile.

IRONCORSAIR 2016

IRONCORSAIR 2016

ironcorsair

  12 JUIN 2016 – Saint Malo
Préparation

Tout a commencé en Janvier. Guy étant blessé et ne pensant pas faire la course avec nous, Amar et moi décidons de s’engager sur l’IRONCORSAIR cette année. Chacun a son objectif, Amar de le terminer et moi enfin réussir mon marathon…. Le planning est fait et les entraînements peuvent maintenant commencer….

Les débuts sont difficiles avec un temps qui n’aide pas, mais l’objectif est motivant et chacun se débrouille comme il peut …. Le premier test est prévu pour Amar à Arcachon, malheureusement la course a été tronquée à cause de conditions météorologiques catastrophiques…

La semaine suivante, c’est à mon tour de m’élancer sur le Half de Lacanau. tout se passera comme prévu… Fini les envolées folles à vélo, j’apprends à gérer  immo1 .

Guy est là également et pour lui les sensations sont excellentes. La bonne nouvelle tombe : Guy décide de s’inscrire et de nous rejoindre dans notre aventure. Nous voilà à nouveau réunis….

En Avril, il est temps de s’entrainer en eau libre. Pour nous ce sera le lac de Bordeaux. Les premiers essais sont terribles, nous nageons dans une eau entre 13 et 14°C et les 20′ où nous y restons semblent bien longues. Nous savons maintenant que le challenge à Saint Malo sera de réussir à sortir d’une eau à 15°C et de pouvoir pédaler ensuite….

Nous allons donc essayer de mettre tout en place pour être prêt le jour J. Achat de cagoule néoprène, sortie répétée en eau libre et graissage des mains pour Guy….

Saint Malo

Vendredi 10 Juin : chargement des voitures, Saint Malo nous voilà….
Nous sommes tous vraiment contents de nous retrouver d’autant plus que nos compagnes ont pu nous suivre ainsi que notre coach préféré Patrick  immo2.

Samedi 11 juin, c’est la reconnaissance du parcours vélo en voiture. Les 30 premiers km sont de vraies montagnes russes, mais nous sommes vite rassurés, le restant du tracé sera roulant.

De retour à saint Malo nous retirons nos dossards et déjeunons. Arrive le grand rituel de la préparation des sacs de transitions avec collage des étiquettes sur les vélos et là ça ne rigole pas, car il y inspection de notre mentor à tous Maître Guy. Nous rentrons dans la compétition.

Une fois les sacs prêts, c’est repos. Pour Amar, ce sera un tour au bord de la mer afin de vérifier que l’eau n’est pas trop chaude. Guy s’exercera aux changements de chaines TV sans y parvenir et moi je m’isolerai sous mon casque audio en écoutant un bon vieux U2.
A 18h00, nous partons déposer les vélos, puis, c’est le briefing : la pression monte.
parc a velofga parc

La fin de la soirée sera des plus communes où pates et riz feront partie de notre repas.

Dimanche 12 juin
4h00 du matin le réveil sonne. Nous avons tous réussi à dormir. C’est plutôt bon signe !!! Nous prenons notre petit déjeuner avec chacun son menu rituel.

Une dernière vérification des sacs, nous sommes concentrés et ne faisons pas les malins, la journée va être longue…

Allez, zou en voiture, départ pour le parc à vélo, Encore merci à toi Patrick de te lever aux aurores avec nous … c’est un vrai confort d’être aidé comme ça  immo3. C’est le dépôt des sacs de transition et enfilage de la combi.

Je discute avec un arbitre qui se trouve à coté de moi et me rends rapidement compte que je suis incapable de l’écouter, tellement je suis maintenant dans ma course.COMBI1

Allez, direction la plage, sur la ligne de départ, accompagnés de notre coach Patrick et de Claire.

COMBI2

COMBI3

Nous décidons de ne pas nous échauffer dans l’eau par crainte d’avoir trop froid dans l’attente du départ. Nous nous plaçons en queue de peloton et attendons maintenant le moment ultime où nous allons enfin pouvoir voir si tous ces mois d’entrainement ont servi à quelque chose.

Ça y est, c’est parti nous sommes tous les trois dans l’eau. Guy s’échappe rapidement. Amar et moi décidons de prendre notre temps .La journée va être longue immo4 .

Et là c’est la tuile, pourtant Amar porte le numéro 13 : Amar et moi parcourons seulement 150 m et de l’eau rentre dans mes lunettes ! (pas possible, ça ne va pas être un Lacanau BIS !!) Je m’arrête pour les vider, et resserrer l’élastique et là pas de chance, il casse…. Bon à dire vrai, pour le coup, je panique un peu, mais j’ai la chance d’avoir à côté de moi mon pote d’entraînement qui m’attend et me prodigue de judicieux conseils…

Au bout de quelques minutes qui paraissent des heures, j’arrive à les bricoler et à les remettre. Elles prendront l’eau malgré tout, mais tant pis.

Je repars avec Amar et nous reprenons rapidement nos habitudes d’entrainement (relais dans l’eau). La natation se termine bien mieux qu’elle a commencé et comme nous l’avions prévu, nous sortons de l’eau ensemble en se félicitant (normal il n’y avait plus personne pour le faire immo5 ).

Nous remontons maintenant vers T1. Le parc à vélos est quasiment vide .Pas grave, on n’aura pas à chercher nos vélos, il faut savoir positiver….

Amar va faire une transition « éclair » ( l’expérience de Nice aura servi). Pour Guy et moi, cela ressemblera plus au parcours d’un escargot. On a perdu beaucoup de temps. L’espace est trop petit et on est obligé de se changer par terre…. la problématique sur cet ironman et de savoir quelle tenue enfiler sur le vélo : chaude, légère, de pluie? Finalement cela sera un mixte des trois)

Nous sommes maintenant tous les trois sur le vélo. Je ne sais pas quelle mouche a piqué Guy (ou peut être que si : je crois bien que c’est celle des moins de 11h !!!) car il entame le vélo pied au plancher. Je rejoins Amar et après s’être encouragé, on se donne rendez-vous sur le marathon. Je remonte 122 places sur le parcours vélo, Guy, 102, et Amar reprend 25 places. On est vraiment plus à l’aise que dans l’eau.

Notre maître à tous sur la longue distance à l’ESB signe un superbe temps de 5H41. Je réussis à gérer mon effort et termine en 5H51. Amar respecte son tableau de marche en laissant derrière lui la barrière horaire à plus de 1h.

La transition T2 s’est passée sans problème : Hip hip hip hourraaaaaaaaaaa immo6

Nous sommes tous sur le Marathon, c’est maintenant que la course commence vraiment.

Nous avons chacun notre propre objectif. Maintenant c’est clair pour Guy, il va d’essayer de passer sous les 11h, Amar de finir son premier longue distance Ironman et moi me rapprocher le plus possible des 4h.

La découverte du tracé sur le 1er tour est un véritable choc. Le parcours est une succession de montées et de descentes, avec même un escalier d’une dizaine de marches à descendre.

Nous nous apercevons rapidement tous les trois que les objectifs fixés vont être difficiles à atteindre car 100m de dénivelé par tour après 180 km de vélo avec 1000m de D+, ça fait mal aux quadri.

Malgré cela, notre premier tour se passe comme prévu .Le paysage est magnifique. Sur le deuxième, nous prenons des seaux d’eau sur la tête mais même pas peur ! Les allures prévues sont respectées, Guy et moi sommes maintenant sur la dernière boucle et là on déconnecte le cerveau car les jambes commencent à faire vraiment mal.

Dernière ligne droite ça y est c’est l’arrivée Guy termine en 4h02 et moi en 4h12. Un superbe temps Final de 10H56 pour Guy et de 11h35 pour moi.

ARRIVE GUY

ARRIVE FAB

Et le troisième larron dans tout ça, il en est où ? Vous allez me dire…. Hé bien il gère son épreuve. Après l’avoir croisé sur le premier tour où il était dans un état de zénitude absolu, on le revoit à l’entame de son dernier tour avec toujours autant de flegme.

AMAR 1

AMAR 2

Et il plaisante le bougre…. Hé oui il sait maintenant qu’il va réussir son pari : être FINISHER sur distance IRONMAN immo7

AMAR 3

Amar arrivera au bout de son marathon dans un état de fraicheur remarquable. Nous serons tous là pour l’accueillir, sa joie et son bonheur d’avoir réussi nous fait du bien. Son esprit sportif est communicatif et sympathique à partager.

AMAR 5

Pour clôturer ce petit laïus, Amar, Guy et moi souhaiterions dire un grand merci à nos familles qui ont pendant 6 mois entendues parler Ironman et température de l’eau, supporter nos longues séances d’entrainements et qui étaient encore là le jour de la course pour nous entourer et nous donner les encouragements nécessaires afin d’être Finisher. Un grand merci également à nos amis et copains de club pour leurs messages d’encouragement.

Guy Finisher en 10h56 – Fabien Finisher en 11h35 – Amar Finisher en 15H36

Triathlon des Corsaires

Samedi , 5 jeunes de la section triathlon se sont retrouvés à st Jean de luz pour le triathlon des corsaires . Une épreuve sur route très sympa pour les jeunes qui ont pu tester le vélo de route pour certains .

image1
Chez les 6/9 ans , Gwendal termine
deuxième de sa course et 1er Garçon .
Chez les 10/13 ans , ils étaient trois :
– Rïann  11 ème et 4ème pupille
– Coralie 12ème et 5ème benjamine
-Robin 39ème
Sur le triathlon xs , Alcide a dû abandonner à cause d’une chute à vélo sans gravité heureusement .
Enfin en le soir , les papas ont aussi couru sur le triathlon M .

2016 une année sans titre pour Blanquefort aux championnats de France de Triathlon

Malheureusement, 2016 ne sera pas un cru d’excellence pour nos jeunes sur les championnats de France de Triathlon.

Ils avaient pour certains des ambitions de  podium ou de Top 10, malheureusement les courses ne se sont pas déroulées comme ils l’auraient tous aimés.

FullSizeRender

Minimes filles,  une 16ème place pour Jessye qui n’a pu suivre à vélo le rythme imposé par deux étrangères présentes sur la course et qui ont déstabilisé les meilleures françaises

Chez les cadettes Adèle victime d’un coup à la nage sort de l’eau avec une fracture du nez, autant vous dire que les conditions ne sont pas les meilleures pour terminer une course. Pour Sophie belle performance en natation et en vélo , mais la course se durcie pour elle en fin de parcours .

13392246_1155460317851192_3122962054266331447_o 13415564_1155460367851187_5558520007002330228_o

Les cadets Dylan et Martin, tous deux avec des ambitions de podium sortent entre la 30ème et la 40ème place de l’eau. Seul Dylan accroche le pack de tète, martin à l’avant du deuxième pack n’arrive pas à rentrer sur la tète pour pouvoir disputer la victoire. Dylan comme à son habitude fait une très belle transition au parc à vélo et arrive à accrocher une très belle 6ème place  à la fin du parcours de course à pied.  25ème place pour martin Bravo !!

13342926_1155462867850937_5052073633577629134_n 13403175_1155461127851111_2756267719460478859_o

 

Chez les juniors Filles, Olivia, fidèle à elle même profite de l’événement et prend plaisir tout au long du parcours. Pour les Juniors garçons Lucas sort un peu en retard de l’eau , et termine la course comme il peut, Mauvaise journée pour les Azzola !!!!

13327349_1155464907850733_2118526334855829544_n 13340220_1155463711184186_76614166090970808_o

Enfin le principal, c’était d’être présent sur cette finale et tous ensemble. LE GROUPE !!!!

13404041_1155460214517869_1917310087152864867_o

Un petit Clin d’œil à Marion de Libourne pour sa belle 2ème place en Juniors et une pensée pour le club de La Teste pour qui le week-end n’a pas était facile (panne de voiture, chute à vélo) .

Solidarité d’Aquitaine !!!!!!

 

 

 

 

Premier Championnat d’Europe pour Louis

Ils étaient là pour apprendre.
Contrairement à Cassandre Beaugrand et à Emilie Morier qui écument les épreuves internationales depuis quelques années, les juniors Louis Vitiello et Maxime Mennesson découvrent à peine ce circuit. Tous deux participaient aujourd’hui à leur premier championnat d’Europe à Lisbonne. L’objectif était donc d’acquérir de l’expérience. La palme de la meilleure performance revient à Louis qui termine 21e, 9 places devant Maxime.
Source : triathlète magazine

13322153_1370845636265598_6630837318356034137_n

 

Triathlon de Brive, 1/2 finale sud-ouest, qualificative pour les France de triathlon Jeunes

C’est sous une pluie 🌧  battante que s’est déroulée l’épreuve qualificative sud-ouest pour les championnats de France de Triathlon  Jeunes.

Sept de nos jeunes ont participé à l’épreuve (Louis, Dylan et martin étant déjà qualifiés)
Chez les Minimes filles Jessye remporte la course, Chez les cadettes et juniors filles Adèle, Sophie et Olivia se qualifient toutes les trois pour la finale.

Chez les garçons cadets et Juniors c’est Martin et Lucas accompagnés de Lucien COT de Rodez, qui animent toute la course natation et vélo avant de s’expliquer en course à pied. 2ème place au scratch et cadet pour Martin, 3ème en junior pour Lucas et malheureusement Kevin loupe de très peu la qualification.

Dylan (déjà qualifié) participait à sa première coupe d’Europe qui fut pour lui riche en expérience 🇪🇺
Rendez-vous le week-end du 5 juin à Montceau les mines (71) pour les championnats de France ! 🇫🇷

Site officiel de la section Natation – Triathlon